Le château

Le château

Le château a été construit vers 1775 par Edmé Germain VILLETARD, alors écuyer du Roy. En 1804, il appartient à Monsieur BIDERMAN, banquier suisse, et c'est en 1806 que Madame de Staël s'y installe avec ses deux enfants. Femme de lettres, elle a publié des écrits politiques déplaisant à Napoléon qui l'exile à plus de 40 lieues de Paris

 

A partir de 1807, le château est habité par Louis Joseph (II) DE BADEREAU DE SAINT MARTIN et Eugénie BERTHIER DE VIVIERS qu’il a épousée le 14 avril 1807 à Chemilly sur Serein. Son père, Louis Joseph (I), domicilié au château de la Minée à Soullans (Vendée), partage son temps entre Soullans et Vincelles, chez son fils. Il décède à l’âge de 84 ans à Vincelles le 19 août 1832.

Louis Joseph (II) devient maire de Vincelles et chef d’Etat major des Gardes Nationales du département de l’Yonne. Deux enfants sont nés de l’union de Louis Joseph (II) et d’Eugénie :

1. Gustave Louis Eugène, né le 4 juillet 1810 à Chemilly sur Serein. Capitaine d’Etat major, il épouse en 1838 Alexandrine d’Erard qui va mourir à Pau (Basses Pyrénées) le 12 novembre 1844 à 24 ans et laissant trois jeunes enfants, Jeanne, Charles et Maurice.
Charles est l’ancêtre de la branche actuelle des Badereau de St Martin établie en Normandie depuis 1867. Gustave décède chez ses parents, le 23 octobre 1857, au château de Vincelles.

2. Eugénie Louise Joséphine Amicie, sa soeur, est née le 23 septembre 1813 au château de Vincelles. Elle épouse François Marie Eugène Le Fournier d’Yauville, lequel sera maire de Sens de 1852 à 1858, puis Sénateur de l’Yonne.

Louis Joseph (II) est décédé au château de Vincelles le 24 février 1863 à l’âge de 83 ans.

C’est sa fille Eugénie Louise, épouse LE FOURNIER d’YAUVILLE qui hérite du château par donation partage de sa mère, Eugénie BERTHIER DE VIVIERS, en date du 24 avril 1863. Elle meurt le 4 avril 1867 à 53 ans au château de Vincelles, elle avait quatre enfants. Sa mère Eugénie BERTHIER DE VIVIERS décède le 24 avril 1873 au château de St Jean à Dorlisheim (Bas Rhin) chez sa petite fille Jeanne qui a épousé un baron alsacien.

En 1875, le château est vendu par les consorts Le Fournier d’Yauville au Général et à Madame Alphonse DELEBECQUE.

En 1902, il devient la propriété de leur neveu, Monsieur Paul BOYARD.

1903, Monsieur et Madame Jules TERISSE FOUILLOZE achètent le château et l’agrandissent par la construction, en 1905, d’une aile à l’angle Sud Ouest.
Après le décès de Monsieur Jules Terisse en 1910 et de Madame Fouilloze en 1939, le château devient la propriété des consorts TERISSE qui le vendent en 1943 à la S.N.C.F. laquelle en fait une école et une colonie de vacances.

En 1973, la S.N.C.F. vend le château à l’A.P.A.J.H., Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés, qui l’utilise comme Institut Médico Pédagogique, lequel devient en 1994, Institut Médico Educatif (I.M.E.) et Service d'Education et de Soins Spécialisés à domicile (SESSAD).

L’I.M.E est géré, depuis le 1° novembre 2001 par l’E.P.N.A.K. Etablissement public Antoine Koenigwerter (l’APAJH section de l’Yonne n’existe plus depuis la triste affaire des disparues de l’Yonne, le Ministère qui lui a retiré la gestion de l’I.M.E. de Vincelles et des 8 autres établissements qu’elle gérait pour les confier à l’EPNAK). A noter que depuis 1998, les enfants scolarisés de la maternelle au CM2 prennent leur repas du midi à l’IME avec les enfants qu’il reçoit et qui propose une cuisine de préparation appréciée des petits et des grands.

L’arbre généalogique de Jean de Badereau de St Martin (qui demeure maintenant à Notre Dame de Bondeville) passe par Vincelles, son ancêtre a habité “le château” et a été maire de Vincelles, il y a de cela plus d’une centaine d’années...

Cet article a pu être rédigé grâce à lui, aux archives de sa famille et à celles de Maître Guilliou, notaire à Coulanges la Vineuse.

Article rédigé par Chantal Van Cortenbosch en 2012 – Rédacteur du Petit Echo de Vincelles