L'église St-Roch

 

Un office religieux est assuré chaque samedi à 18 heures par le Père RIGOLET.

 

 

 

L'Eglise Saint-Roch était à l'origine bâtie au bord de la route. Elle était dotée d'un auvent précédant le portail, disposition qui était à peu près générale dans la région. L'auvent renfermait un petit autel qui le transformait ainsi en chapelle extérieure.

 

Datant de la fin du XIVème siècle, elle est restaurée en 1765.
A noter ses chapiteaux à deux rangs de feuilles, son portail ogival et son tribole lancéolé du tympan. A la base du premier étage sont trois lancéoles rangées sur le même front. Une rosace orne le haut du pignon restauré. Le clocher est "moderne" (note parue dans l'Histoire Illustrée de l'Yonne).

L'église Saint-Roch est le seul édifice de la commune à être protégé. Elle est inscrite à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques le 11 janvier 1941, des travaux importants ont été entrepris vers 1900. La toiture est rénovée dans les années 70 et la façade sur la rue refaite en 1999.

Elle était entourée d'un cimetière jusqu'à la fin du XIXe siècle.

Sa particularité réside dans son plafond en bois en forme de bateau retourné.

Devant l'autel il y a une pierre tombale : Il s'agit de Nicolas Comeau de Créancey, fils de Marie Anne de Comeau ayant épousé Pierre de Comeau, Seigneur de Créancey, laquelle avait hérité de l'ensemble des terres de Vincelles avec le château (ainsi que celles des Seigneureries de Vincelottes, Sauvegenou et Pommard) de Catherine Bastonneau, veuve de Pierre Aubert, Seigneur de la Ferrière et propriétaire de Vincelles depuis le 6 octobre 1669.

Transcription de la pierre tombale

    CY GIT
Messire Nicolas de Comeau,
Chevalier Comte de Créancey,
Seigneur de Vincelles,
Commandant le bataillon au régiment de
Médoc, Chevalier de l’Ordre de Saint Louis,
Lieutenant du Roy de la Province de Bourgogne,
Gouverneur de la ville de Nuits,
Lequel après avoir servi le Roy pendant
Plus de quarante ans avec beaucoup
De bravoure et de distinction dans
Toutes les guerres de Flandre, d’Allemagne
Et en dernier lieu de Mahon,
S’est retiré dans sa terre de Vincelles
Où il est mort à l’âge de 70 ans et a été inhumé le
27 octobre 1767
Priez Dieu pour son âme